Bière : quels risques et bienfaits pour la santé ?

Publié le : 04 juillet 20239 mins de lecture

La bière est un type de boisson alcoolisée fermentée très répandu qui soulève des débats sur ses bienfaits et ses méfaits. La bière est une boisson alcoolisée consommée par l’homme depuis des siècles. Elle est obtenue par la fermentation de grains de céréales avec de la levure, du houblon et divers autres agents aromatiques. Cette boisson se décline sous différentes formes, goûts, couleurs et quantités d’alcool, et plaît à différents publics.

La plupart des bières contiennent entre 4 et 6 % d’alcool, mais ce pourcentage peut atteindre 40 %. Ces dernières années, les gens sont devenus plus adeptes de cette boisson dans leur routine quotidienne, commençant même à brasser leur propre bière à la maison.

Avec cette approche de l’alcool dans la vie humaine, certaines études ont découvert que la consommation de vin avait plusieurs avantages pour l’organisme. Les amateurs de bière sont donc curieux de savoir s’il en va de même pour la boisson fermentée.

Les effets positifs de la boisson constituent toutefois un dilemme entre les professionnels de la santé et les scientifiques. En effet, tout dépend de la quantité consommée. En d’autres termes, la consommation de petites quantités de bière peut avoir des effets bénéfiques à long terme sur la santé humaine. Mais la surconsommation et l’accoutumance sont extrêmement nocives pour l’organisme.

Composition de la bière

Malgré sa faible teneur en calories, la bière contient plusieurs vitamines et minéraux. Cela la rend nutritive pour ceux qui la consomment en petites ou moyennes quantités.

En règle générale, une pinte de bière contient environ 153 calories et deux grammes de protéines. Les graisses présentes dans la boisson n’atteignent pas un gramme, tandis que les hydrates de carbone peuvent atteindre jusqu’à 13 grammes. Les bières contiennent du sucre dans leur formation, environ moins d’un gramme, ce qui peut finir par créer des problèmes pour les personnes souffrant de maladies telles que le glucose.

En outre, la plupart des bières contiennent du gluten, ce qui peut constituer un problème pour les cœliaques et les intolérants au gluten.

Voici quelques vitamines essentielles que l’on trouve dans les bières :

  • le potassium
  • le magnésium
  • le calcium
  • Phosphore
  • Niacine
  • Folate

D’autres options sont la bière légère, qui contient moins d’alcool dans sa composition, et la bière sans alcool. Ce sont de bonnes alternatives pour ceux qui aiment boire et veulent en profiter tout en consommant moins d’alcool. Cependant, il faut se rappeler que, bien qu’elle contienne des micronutriments, la bière ne remplace pas les aliments riches en vitamines et en minéraux.

Autre élément important, certaines bières, en fonction de leur couleur, peuvent être une source d’antioxydants. En général, plus la couleur de la bière en question est foncée, plus elle contient d’antioxydants dans sa composition. Dans l’organisme, ces substances contribuent à réduire le risque de maladies chroniques et de cancer.

Bienfaits de la bière

Comme la bière contient ces minéraux, vitamines et antioxydants, plusieurs études ont soulevé les bénéfices possibles qui peuvent être générés par sa consommation. En voici quelques-uns.

Réduit le risque de maladie cardiaque

Des études menées sur la bière ont montré qu’une consommation légère ou modérée de cette boisson peut être associée à une réduction du risque de maladie cardiaque. Dans le cadre de cette recherche, menée par la revue Nutrients, des adultes en surpoids ont passé 12 semaines à consommer de la bière – une canette pour les femmes, et deux pour les hommes par jour.

Cette consommation a entraîné une augmentation des propriétés antioxydantes du bon cholestérol (HDL). Améliorer la capacité de l’organisme à éliminer le cholestérol. Une autre étude de grande envergure a montré que la même quantité de bière peut contribuer à réduire le risque de maladie cardiaque aussi bien que le vin.

Peut aider à renforcer les os

Des études récentes ont montré qu’une consommation modérée de bière peut contribuer à la préservation des os chez les femmes et les hommes ménopausés. Selon les chercheurs, cela est dû aux composants non alcoolisés de la bière. Toutefois, cette découverte est récente et d’autres études doivent être menées pour prouver les bienfaits de la bière.

Peut réduire le risque d’affections démentielles

Une consommation faible ou modérée d’alcool à l’âge adulte peut contribuer à réduire le risque de démence. À l’inverse, une consommation élevée d’alcool, comme la bière, peut augmenter les chances d’une personne de développer ce trouble lorsqu’elle est plus âgée.

Les risques liés à la bière

Malgré les bienfaits de la bière, liés à sa base naturelle de céréales, il est essentiel de rappeler les méfaits de l’alcool. Une consommation excessive d’alcool peut avoir des répercussions irréversibles sur la vie d’un être humain, que ce soit au niveau de la santé ou des problèmes familiaux et sociaux. Voici quelques-uns des dommages causés à l’organisme des personnes.

L’addiction à l’alcool

Une consommation fréquente et en grande quantité peut engendrer un risque élevé de dépendance à l’alcool, et aboutir à un trouble ou à une addiction. Cette dépendance peut gravement affecter la vie d’une personne, surtout en ce qui concerne les questions sociales. Le risque de dépression est également plus élevé.

Augmentation du poids

Une canette de bière ordinaire, qui contient généralement 355 ml, contient 153 calories, ce qui peut favoriser la prise de poids.

Risque de décès

Des études ont montré que la dépendance à l’alcool est liée à une mortalité élevée et à une faible espérance de vie. En outre, la consommation de bière peut provoquer certaines maladies liées à l’alcool, qui peuvent éventuellement entraîner la mort.

Maladie du foie et cancer

Comme nous l’avons dit précédemment, les personnes qui consomment habituellement beaucoup d’alcool risquent d’être confrontées à certaines maladies. Deux d’entre elles sont le cancer et les maladies du foie. Quelques exemples sont la cirrhose, le cancer de la bouche et de la gorge.

Une brève histoire de la bière

La bière n’est pas apparue à l’époque moderne, bien au contraire, elle est présente sur terre depuis des milliers d’années. Ce facteur a été prouvé par des scientifiques en divers endroits du monde. C’est ce qui s’est passé en Chine, où un groupe d’archéologues a trouvé des résidus d’une boisson similaire à la bière à côté de squelettes datant d’environ 9 000 ans.

Soupçonnant que les verres en céramique trouvés avec les squelettes étaient constitués d’une boisson alcoolisée, les chercheurs ont décidé d’analyser la situation. Ils ont étudié les artefacts à la recherche de microfossiles de champignons, d’amidons et de matières végétales que l’on trouve normalement dans les boissons fermentées.

C’est ainsi qu’ils ont découvert que les pots en céramique étaient utilisés pour recevoir de la bière. À l’époque, celle-ci était fabriquée à partir de riz, d’une céréale appelée « larmes de Job » et de tubercules non identifiés. En raison des squelettes retrouvés ensemble, les chercheurs pensent que cette boisson avait une fonction importante dans les rituels mortuaires.

Bien que cette découverte remonte à 9 000 ans, ce qui en fait le plus ancien exemple en Chine, ce n’est pas le plus ancien au monde. Une trace de consommation de bière a été trouvée il y a environ 13 000 ans en Israël.

Plan du site